management
Partager l’article :

Lorsque l’on parle de gouvernance d’entreprise, on oppose souvent le management top-down et le bottom-up. Si le premier est le plus courant au sein des organisations, le second commence à se démocratiser, et à juste titre : il offre de nombreux avantages. Nous vous proposons d’en apprendre davantage sur le management bottom-up et ses bénéfices. Vous découvrirez ensuite la liste des 5 étapes indispensables pour que sa mise en place soit une réussite dans votre entreprise. 

Management bottom-up : de quoi s’agit-il ? 

Les principes du bottom-up

Le management bottom-up est basé sur une approche très participative : l’ensemble des collaborateurs est impliqué dans le processus de prise de décision. Les objectifs sont fixés par les salariés qui se situent en bas de la hiérarchie, et sont progressivement intégrés à la stratégie globale de l’entreprise, de manière convergente. 

En anglais, on peut traduire bottom-up par « de bas en haut ». Cela intègre l’idée que ce sont les personnes situées en bas de l’échelle qui sont décisionnaires. On parle également de « management participatif ».

Différence avec le top-down

L’approche top-down désigne le management qu’on retrouve le plus souvent dans les entreprises. L’ensemble des décisions stratégiques y sont prises par la direction de l’entreprise ou par les managers. Les salariés doivent ensuite les exécuter et répondre aux objectifs fixés. Ce processus est très hiérarchisé et parfois autoritaire. 

Les principaux avantages du management bottom-up 

Transformer petit à petit un management classique en management bottom-up offre différents avantages. 

Tout d’abord, en octroyant plus de responsabilités à vos salariés, ils s’engagent de manière plus importante au sein de votre structure. Ils sont amenés à réfléchir aux objectifs, à analyser les différentes possibilités face à un problème et à développer leur intelligence collective. Cela peut aussi entraîner une plus grande valorisation de leurs compétences, une meilleure image d’eux-mêmes et plus d’épanouissement. Tout cela se traduit par un taux d’engagement plus élevé parmi vos collaborateurs. Et des salariés plus engagés sont en général plus productifs et performants.

Un taux d’engagement élevé peut également entraîner plus de fidélité pour vos employés. La baisse du taux de turnover est un immense atout : les recrutements sont parfois difficiles et coûtent très cher. 

Enfin, la mise en place d’un management bottom-up peut rendre votre entreprise bien plus attractive auprès des talents. C’est un élément fort de la culture d’entreprise, qui peut être facilement mis en avant afin d’attirer les meilleurs profils. 

Téléchargez notre Infographie sur le management bottom-up !

Explorez les principes et les avantages du management bottom-up avec notre infographie détaillée.

🔍 Ce que vous découvrirez :
- Les fondements du management participatif et bottom-up
- Les avantages pour l'engagement des collaborateurs et la productivité
- Comment mettre en œuvre une approche de management inclusive et efficace

Ne manquez pas cette opportunité d'explorer une nouvelle façon de diriger votre équipe !

👉 Téléchargez maintenant pour découvrir comment le management bottom-up peut transformer votre organisation !

Les 5 étapes pour mettre en place un management bottom-up

Si vous êtes convaincu par le management bottom-up et que vous souhaitez le mettre en place au sein de votre entreprise, voici les 5 étapes incontournables. 

Étape 1 : faire un bilan et définir une feuille de route

Avant chaque grand changement au sein de votre structure, il est important de faire un bilan de la situation actuelle. Essayez ensuite de définir de la manière la plus précise possible le type de gouvernance que vous souhaitez instaurer dans votre structure. Ces objectifs vous permettent d’établir une feuille de route précise. Elle pourra être ajustée par la suite si c’est nécessaire. 

Étape 2 : sensibiliser ses équipes au sujet

Pour que ce changement soit une réussite, il est important que l’ensemble des salariés ait conscience des bénéfices du management bottom-up. Pour les personnes habituées à suivre des ordres, cette nouvelle responsabilité peut être effrayante. Il faut donc prendre le temps de les rassurer et de leur montrer l’intérêt qu’elles pourront en tirer.

Les managers peuvent être les plus réfractaires au processus. Certains redouteront de perdre leur statut de « chef ». Il est donc absolument nécessaire de leur donner tous les éléments pour bien comprendre en quoi consiste leur nouveau rôle. Ils devront désormais accompagner les équipes et les coacher, et non plus seulement les diriger. Même s’ils ne seront plus les seuls à prendre des décisions, leur rôle reste important.

Étape 3 : former les managers d’équipe

Prendre le temps de former les managers d’équipe est une étape nécessaire à une mise en place réussie du bottom-up. 

Comme évoqué un peu plus haut, leur rôle est amené à évoluer : il est donc indispensable de leur donner les clés pour pouvoir mettre en place correctement ce changement. Le fait de travailler autrement requiert une phase d’apprentissage. 

Étape 4 : mettre en place le bottom-up de manière concrète

Une fois que vos équipes sont informées et qu’elles ont bien intégré les principes essentiels du management bottom-up, c’est parti ! 

Le fait de collaborer et d’interagir autrement requiert un petit temps d’adaptation. Au fur et à mesure, de nouvelles habitudes vont se créer, avec un état d’esprit nouveau et un processus de prise de décision différent. Certaines personnes peuvent mettre plus de temps que d’autres à intégrer cette façon innovante de travailler ensemble. Le plus important est d’accompagner cette évolution petit à petit, sans être trop brusque. 

Étape 5 : choisir des outils innovants pour accompagner le bottom-up

Pour vous aider dans la démarche de mise en place du management bottom-up au sein de votre entreprise, vous pouvez choisir un ou plusieurs outils innovants pour vous accompagner. 

Teamstarter est un outil puissant pour vous accompagner dans cette démarche. En effet, cette plateforme de financement participatif permet aux collaborateurs d’attribuer chaque mois un budget déterminé au projet de leur choix. Chaque proposition est émise par un membre de l’entreprise, qui sera chargé de le concrétiser une fois que la somme nécessaire à sa mise en place aura été récoltée. Ce type d’initiative permet aux salariés de se rendre compte qu’ils peuvent eux aussi avoir de bonnes idées et qu’ils sont également capables de faire des choix pour leur entreprise. Il permet de les engager durablement tout en favorisant la prise d’initiative

La mise en place du management bottom-up dans une entreprise se révèle souvent très bénéfique, avec des effets positifs sur l’engagement, la productivité et la performance sur le long terme. Cependant, les équipes peuvent prendre un peu de temps pour l’accepter. Ne brusquez pas les choses : ce changement peut être mis en place en douceur, en suivant les 5 étapes que nous venons de vous dévoiler. Si cela est nécessaire, n’hésitez pas à prendre contact avec une entreprise spécialisée sur le sujet : un professionnel pourra alors vous accompagner et vous aiguiller au fur et à mesure.

Ça m'intéresse